Consultants et formateurs

Notre équipe est constituée de consultants et formateurs indépendants expérimentés dans le domaine
du Bien-Être et de la Santé au Travail sous la coordination de Sandrine Sarraillé.

D’autres professionnels et formateurs non cités interviendront ponctuellement en fonction des besoins, des demandes et de l’évolution de la formation. Tous les formateurs et intervenants du CDBEST sont signataires de la Convention Européenne de Déontologie et s’engagent à en respecter les termes éthiques.

Sandrine Sarraillé Patin

Sandrine Sarraillé Patin exerce en cabinet privé depuis 2005 à Nouméa, Nouvelle-Calédonie. En 2011, elle crée le Centre d’Etudes de Sophrologie Appliquée à Nouméa (CESA).  Deux ans plus tard, elle crée le Centre d’Etudes d’Hypnose Ericksonienne et de Thérapies Brèves, (CEHYP). En 2014, elle fonde et dirige le Centre de Développement du Bien-Être et de la Santé au Travail.
De 1990 à 2005, Sandrine a eu une première carrière professionnelle en tant que cadre en entreprise, formatrice en management et communication, gérante d’un organisme de formation. Elle a géré d’importantes équipes d’hommes et de femmes dans le monde de l’industrie hôtelière et touristique. Grâce à de nombreuses opportunités professionnelles et personnelles, elle a voyagé à travers le monde et ainsi a pu découvrir et s’enrichir des différentes cultures rencontrées. En 2000, Sandrine décide de reprendre des études en psychologie, psychothérapie et sophrologie. Entre Nouméa, Paris et Montréal, Sandrine se forme dans les approches suivantes Sophrologie Analytique et Comportementale, Analyse Transactionnelle, Programmation Neuro-Linguistique, Hypnose Médicale, Psychopathologie, Psychothérapie Analytique, Actualisation des Mouvements Oculaires, Ennéagramme, Technique de Désactivation Sensorielle des Débordements Emotionnels, Sexothérapie Fonctionnelle.
En 2005, elle obtient ses diplômes et certificats et ouvre son cabinet à Nouméa, Nouvelle-Calédonie où elle vit depuis 1997. Sandrine est, entre autres, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie (CEP). En complément des consultations individuelles, Sandrine anime des ateliers et des séminaires de développement personnel. Elle est membre de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P), de la Faculté Européenne de Sophrologie J.P. Hubert (FES), de la Société Française de Sophrologie (SFS), du Collège International de Sophrologie Médicale (FES), de la Société Savante de Sophranalystes et Sophrologie Analytique (FES), du Syndicat des Sophrologues-Sophranalystes (FES), du Syndicat des Sophrologues Professionnels (SSP) à Paris, France, du “World Council of Psychotherapy” (WCP), Vienne, Autriche. Sandrine est signataire de la Convention Européenne de Déontologie de Sophrologie ainsi que de la Charte Mondiale du “World Council for Psychotherapy” pour les personnes en psychothérapie.

Carmen Iglesias

Carmen Iglesias exerce en cabinet libéral à Nouméa, Nouvelle-Calédonie.
De 1987 à 1995, Carmen suit des études en psychologie à l’Université de Nancy II. Tout en exerçant diverses activités professionnelles en entreprise et dans l’enseignement secondaire, elle valide une Maîtrise de Psychologie clinique, génétique et différentielle en 1992, un DEA en Psychologie Sociale en 1993 complété par un stage de 4 mois en entreprise, avant de poursuivre en thèse jusqu’en 1995.
En 1995, elle est reçue au concours d’entrée à l’INETOP (Institut National d’Etude du Travail et d’Orientation Professionnelle) et obtient en 1997 le Diplôme d’Etat de Conseillère d’Orientation Psychologue à l’Université de Lille III. Elle a exercé en tant que telle durant 16 ans, dans le suivi d’adolescents scolarisés en collèges, lycées, lycées professionnels, Centre de Formation d’Apprentis, Enseignement Supérieur et d’adultes en reconversion professionnelle. Elle a suivi et évalué des élèves en difficulté ou en situation de handicap. Carmen a formé des enseignants, fait partie des jurys d’admission à L’INETOP et en Institut de Soins Infirmiers en métropole et en Nouvelle-Calédonie.
En parallèle, elle a enseigné à l’Université de Nouvelle-Calédonie et à l’IUFM. A Nouméa depuis 2008, Carmen se forme dans les diverses approches suivantes: Psychométrie, Analyse Transactionnelle, Programmation Neuro-Linguistique, Actualisation des mouvements oculaires, Ennéagramme, Technique de Désactivation Sensorielle des Débordements Emotionnels : TEMO…
En septembre 2011, elle entre en formation de sophrologie et valide la pratique, les examens écrits et oraux en juillet/août 2013. Le mémoire de fin d’études est en cours de rédaction.
Actuellement, elle intervient en tant que formatrice en Psychologie et en Sophrologie à l’Institut de Formation des Professions Sanitaires et Sociales
de Nouvelle-Calédonie, et en entreprise, en tant que psychologue à Nouméa.
Elle est intervenante au Centre du Bien-Être et de la Santé au Travail (CDBEST) de Nouméa.

Marie-Pierre Bermejo-Formet

Marie-Pierre BERMEJO-FORMET est Sophrologue et exerce en cabinet privé à Nouméa, Nouvelle-Calédonie depuis 2011.
Elle se forme à la Faculté Européenne de Sophrologie Analytique et Comportementale de Nouméa, et, est diplômée par le Centre d’Etudes de Sophrologie Appliquée de Nouméa, CESA.
Elle suit en 2011 une spécialisation sur les problématiques du sommeil à l’Institut de Formation à la Sophrologie à Paris et se forme également à l’Hypnose Ericksonienne au Centre d’Etudes d’Hypnose Ericksonienne et de Thérapies Brèves de Nouméa – CEHYP NC.
Outre les consultations en cabinet privé, Marie-Pierre intervient au sein des entreprises en tant que Sophrologue mais également Consultante en Ressources Humaines où elle accompagne les dirigeants ou Responsable des Ressources Humaines dans la gestion des conflits, l’amélioration du climat social, l’accompagnement professionnel individuel des salariés, les bilans de compétences et dans l’animation de formation à la gestion du stress…
Elle intervient au sein du Centre de Développement du Bien-Être et de la Santé au Travail – CDBEST.
Ses interventions s’étendent aussi au milieu institutionnel, scolaire dans le cadre de la gestion du stress post examen, et associatif, milieu dans lequel elle est très investie depuis plus de 5 ans.
Arrivée sur le territoire depuis 2006, Marie-Pierre est en formation continue et s’intéresse à plusieurs approches et outils tels que la Programmation Neuro-Linguistique, l’Analyse Transactionnelle, l’Enfant Intérieur, l’Intelligence Emotionnelle, la Technique de Désactivation Sensorielle des Débordements Emotionnels. Elle est désormais Gérante associée du CDBEST.
Avant d’être sophrologue, Marie-Pierre a travaillé pendant 10 ans au sein d’une collectivité territoriale en métropole en tant qu’attachée de direction et a exercé sur le territoire dans une Fédération Patronale et en entreprise privée, dans le secteur de l’emploi.

Michel Germain

Michel Jean-Marie GERMAIN est médecin (Docteur d’Etat en médecine, Faculté de Montpellier le 24 Mars 1977). ll exerce en cabinet libéral depuis 2008, dans le domaine exclusif des médecines dites alternatives comme sophrologue, hypnothérapeute, psychobiothérapeute. Son domaine d’action est : la relation d’aide psychocorporelle ; l’accompagnement thérapeutique ; la gestion des stress ; l’aide à la transformation des traumatismes ; accueillir et vivre ses émotions ; l’accompagnement à la compréhension et à la transformation du sens des maladies et des comportements répétitifs : décodage psychobiologique, biopsychogénéalogie, empreinte de naissance, cycles cellulaires biologiques mémorisés ; le développement des relations interpersonnelles constructives dans la vie quotidienne dont le couple ; la transmission de l’esprit et du processus de médiation; la pratique de la médiation.

Son parcours professionnel se décline en quatre étapes.

Il fut d’abord interne des hôpitaux de Montpellier (spécialiste en pédiatrie en 1978) puis chef de clinique à la faculté, assistant des hôpitaux au CHRU de Montpellier comme pédiatre néonatologiste (1977-1981). Durant cette période il s’est plus particulièrement occupé de la relation entre la mère et l’enfant autour de la naissance et des approches restaurant ou facilitant cette communication.

Puis en 1981 il a intégré le corps d’Etat des médecins inspecteurs de santé publique d’abord en Aveyron puis dans la région Languedoc-Roussillon (1982-1989). Durant cette période, au sein de la DRASS de cette région, il a dirigé l’observatoire régional de la santé, établi et suivi la mise en œuvre d’un plan régional de périnatalité avec un important volet de formation des professionnels et une implication des départements (PMI et sages – femmes à domicile). Il supervise et contrôle les instituts de formation menant aux Diplômes d’Etat sanitaires et médico-sociaux.

En 1989 Il est nommé médecin inspecteur territorial de la santé en Nouvelle-Calédonie où il exerce 10 ans dans une période marquée par une grande transformation des structures de soins publiques et privées et par une profonde évolution des exercices professionnels. Puis il dirige la DPASS de la province Sud (2000-2005). Au cours de cette étape, à travers les problèmes de vie quotidienne du terrain et des confrontations des professionnels de la santé, du médico-social et du social de cette administration polyvalente, il initie et développe une approche globale et plurielle des interventions auprès des personnes clientes. Il met en place des programmes d’actions et de formations pour la prise en compte des publics difficiles et exclus, il impulse l’approche centrée sur la personne. Il facilite la formation à l’accueil des violences et à l’esprit de médiation et à la pratique de la médiation. Le champ des violences intrafamiliales et des violences conjugales fut privilégié avec l’émergence du Relais de la Province sud. Il se forme à partir de 2000 à la médiation auprès du centre de médiation et de formation à la médiation (CMFM PARIS) qui vient en Nouvelle-Calédonie au moins une fois par an depuis 10 ans.

Après avoir travaillé et enseigné dans ces différents secteurs de la santé, il décide de se consacrer à un exercice exclusif de la médecine, encore appelée aujourd’hui alternative ou complémentaire aux soins techniques classiques et spécialisés. Ses champs préférentiels d’actions sont mentionnés ci-dessus. Il enseigne à l’institut de formation des professions de santé et sociales de Nouvelle Calédonie. De 2008 à 2013 il y forme avec Véronique BICHE, les étudiants au CAFME  (moniteurs éducateurs) et ceux  au diplôme d’auxiliaire de vie sociale, à la gestion des émotions, à l’esprit et à la pratique de médiation dans leurs contextes professionnels. Il enseigne depuis au Centre d’Etudes de Sophrologie Appliquée (CESA) depuis son ouverture en 2011. Il met en place avec Sandrine SARRAILLE une formation au développement des compétences en intelligence émotionnelle. Il met en place avec elle l’esprit de médiation et la pratique de la médiation auprès des couples soit sous forme de médiations du couple, soit sous forme de séminaires de groupe. Son domaine de recherche concerne la transformation des traumatismes de stress émotionnels, l’approfondissement des pratiques sur l’intégration du sens des maladies, l’appropriation des techniques de changements et d’autonomie.

Isabelle Stalder-Py

Isabelle STALDER-PY exerce en cabinet privé et dans diverses institutions. Elle consulte et conduit des groupes en tant que psychologue clinicienne, psychothérapeute et sophrologue. Par ailleurs, elle est professeure de lycée professionnel (discipline sciences et techniques médico-sociales).

Son parcours débute en Nouvelle-Calédonie en 1984 en tant qu’infirmière dans divers secteurs : hospitalier, dispensaire, libéral. En 1993, elle obtient un certificat de cadre en santé publique au CHG de Pau. A son retour, elle se dirige vers l’enseignement professionnel. Enseignante certifiée, elle intervient en BEP Carrières Sanitaires et Sociales, en formation d’aide à domicile puis en Baccalauréat professionnel dans les domaines sanitaire et social. Sa double expérience de soignante et de professeure l’amène à étudier la psychologie.

Elle valide un master de psychologie clinique, parcours psychothérapies en 2018. Ses référentiels théoriques : Psychologie humaniste – Approche phénoménologique – Approche psychocorporelle- Approche psychodynamique –   Axes conceptuels secondaires : systémique, comportemental et cognitif. Elle se forme en sexologie clinique (thérapie sexo-fonctionnelle) et en conduite de groupe en situation interculturelle (approche analytique). Elle s’initie à la PNL et à l’analyse transactionnelle.

Elle est diplômée sophrologue par le centre d’études de sophrologie appliquée de Nouméa (CESA) en 2015. Son mémoire de fin d’études présente des protocoles d’accompagnement de la gestion du stress professionnel avec la sophrologie dans l’exercice des métiers de la sécurité et de la prévention. Elle intervient dans les établissements scolaires dans le cadre de la gestion du stress, des émotions et de la préparation aux examens.